2

U koos er voor om geen toegang te geven.

Geef alsnog uw toestemming

of keer terug naar de pagina

.

Er liep iets mis tijdens het aanmelden.

Probeer het opnieuw
of keer terug naar de pagina.

Log in

Stimuler le jeu de rôle (Dorémini 2)

 

Stimuler le jeu de rôle

Les enfants de maternelle découvrent le monde. Le jeu de rôle y remplit une fonction importante. « Faire comme si » leur donne une prise sur le monde. Il n’est pas rare que vous entendiez une mini-version de vous-même dans une conversation avec la poupée ou les copains. Ou bien il vous arrive de reconnaitre dans le jeu des évènements des derniers jours : une visite chez le docteur, la chute à vélo ou la nouvelle institutrice de la classe.
Le jeu de rôle progresse de l’imitation de situations simples vers des histoires complexes. Et le jeu individuel évolue aussi en attirant d’autres enfants dans le jeu.

Voici quelques conseils pour stimuler le jeu de rôle :

Jouez avec votre enfant

Consacrez du temps à jouer avec votre enfant. Mettez de côté votre travail, votre gsm et d’autres distractions et laissez-vous conduire par votre enfant. C’est lui qui détermine les grandes lignes de l’histoire, vous devenez « bébé » ou « princesse » ou « chevalier ».

Donnez le bon exemple

Prenez de temps en temps un chemin différent pour vous rendre à l’école ou à la boulangerie et admirez ensemble le nouveau paysage autour de vous. Cherchez des animaux loufoques dans les nuages. Laissez votre enfant choisir la manière dont vous allez passer une journée libre. Faites les fous : mangez dans un endroit inhabituel, dansez sous la pluie, inversez la journée et terminez-la par le petit déjeuner.

Laissez votre enfant bavarder librement

Le jeu de rôle est bon pour le développement. Laissez votre enfant parler librement et ne le corrigez pas. Utilisez le bon mot ou une construction de phrase correcte dans votre réponse : vous pouvez répondre à « Et alors la princesse s’endorma » par « Oui, elle s’endormit immédiatement ». De cette façon, votre enfant entend le bon mot et n’a pas le sentiment d’avoir dit quelque chose d’incorrect.

Donnez de l’espace

Au sens propre : consacrez un endroit dans votre maison et à l’extérieur où votre enfant peut se rendre seul. Et au sens figuré : n’ayez pas peur que votre enfant ne s’aventure trop loin dans ses jeux de rôle. D’accord, vous devrez peut-être préciser à votre enfant débordant d’’imagination que les sorcières ne se lancent pas de la plus haute marche de l’escalier sur leur balai, mais la plupart du temps, le jeu restera dans des limites raisonnables.

Réunissez des matériaux peu couteux

Une petite cuisine, des déguisements ou un établi, plein de jouets peuvent déclencher le jeu de rôle. Optez pour des jouets qui laissent une grande liberté à l’enfant. Mais cherchez des solutions plus simples ou plus économiques. De vieux draps deviennent une tente ; remplissez les rayonnages du magasin avec des cailloux, des coquillages et des pommes de pin ; transformez les pots, poêles et cuillers en bois en instruments de musique. À l’extérieur, construisez et jouez avec des planches, des branches, des pneus de voiture et un morceau de ficelle.

Lire à voix haute et raconter des histoires

Cherchez des livres (à lire à voix haute) qui suscitent le jeu de rôle : sur les chevaliers et les dragons, les monstres et les princesses. Il y a aussi des livres qui expliquent tout ce qu’on peut faire avec une boite. Ou bien choisissez ensemble l’histoire du soir à raconter au moment du coucher. Vous pouvez aussi inventer pour votre enfant une histoire sur mesure. Tout est possible !