2

L’accent grave

1. La règle

Dans les formes conjuguées des verbes terminant en « -eter » et « -eler », le son / ɛ / (« è ») précédant le « t » ou le « l » s’écrit désormais systématiquement « e » avec accent grave. Il n'y a plus d'alternance entre cette manière de transcrire le son et le doublement de la consonne « t » ou « l ».

Cette règle s’applique au présent (indicatif, subjonctif et impératif), au futur et au conditionnel.

Cette règle s’applique également aux dérivés en « –ment » de ces verbes.

NB : Aucune des rectifications orthographiques ne concerne les noms propres, ceux-ci gardent toujours leur orthographe traditionnelle.


Exemple

Avant  Maintenant
Elle harcèle Elle harcèle (forme inchangée)
 Il chancelle  Il chancèle
 Tu achètes  Tu achètes (forme inchangée)
Tu étiquettes    Tu étiquètes
Nivellement (verbe « niveler »)   Nivèlement
Cliquettement (verbe « cliqueter »)   Cliquètement

  Remarque

Les verbes « jeter », « appeler » et leurs composés (y compris « interpeler ») ne suivent pas cette règle.


L’intérêt

Comme peut être observé dans la colonne Avant, le système orthographique de l'ancienne orthographe impliquait qu’un même son, au sein d'un même groupe de formes verbales, pouvait être écrit de deux manières différentes. Il fallait donc mémoriser de longues listes de verbes afin de savoir lesquels se conjuguaient en
 « -ète(s) » ou « -èle(s) » et lesquels en « -ette(s) » ou « -elles(s) ».  
Cette règle permet donc d’uniformiser la conjugaison de tous les verbes en « -eter » et « -eler » et de clarifier cette situation confuse.

2. La règle

Il faut également écrire un « e » avec un accent grave (et non plus un accent aigu) pour transcrire le son / ɛ / (« è ») dans les formes conjuguées des verbes tels que céder, interpréter, régler, … c’est-à-dire dont la terminaison de l’infinitif est : « é + consonne(s) + er ».

Cette règle s’applique au futur et au conditionnel.

Exemples

Avant   Maintenant
Elle réglera Elle règlera
Ils régneraient   Ils règneraient

L’intérêt

Cette règle rapproche l’orthographe de la forme verbale de sa prononciation.


3. La règle

Dans les noms, devant une syllabe graphique contenant un « e » instable (dit « e muet »), on écrit « è » et non « é ».

Avant   Maintenant   Comme déjà...
Événement Évènement  Avènement
Crémerie   Crèmerie Crème
Sécheresse  Sècheresse  Assèchement
Réglementaire  Règlementaire  Règlement

 L’intérêt

Cette règle présente un double intérêt : l’orthographe du mot est rapprochée de sa prononciation et certaines familles de mots sont uniformisées. Auparavant, le fait que l’accent ne correspondait pas à la pronciation impliquait une hésitation de la part des scripteurs, et l’usage n’était donc pas stable.